jeudi 16 février 2017

Horaire au Salon du livre de l'Outaouais et au Rendez-vous BD de Gatineau

Comme mentionné précédemment, je serai au Rendez-vous de la BD de Gatineau qui aura lieu dans l'enceinte du Salon du livre de l'Outaouais.  Voici mon horaire:

Vendredi 24
au stand 329 du RVBDG
13h00 à 14h30

Au stand 103-Boréal, pour la série de romans jeunesse Carcajous
14h30 à 15h30

Table ronde avec C. Quesnel et J. Beaulieu animée par M. Tessier

15h30 à 16h00

Au stand de Flammarion
16h00 à 17h30

au stand 329 du RVBDG
18h30 à 20h00


Samedi 25
au stand 329 du RVBDG
11h00 à 12h30

En entrevue publique sur la scène Jacques-Poirier
13h30 à 14h00

 Au stand de Flammarion
14h00 à 15h00

au stand 329 du RVBDG
17h30 à 19h00

Dimanche 26
au stand 329 du RVBDG
11h00 à 12h30

au stand 329 du RVBDG
13h30 à 14h30

 





 

mercredi 8 février 2017

Gatineau!

J'aurai le plaisir  d'être l'invité d'honneur de la prochaine édition du Rendez-vous de la BD de Gatineau en bonne compagnie!

dimanche 15 janvier 2017

Au pays des soviets!


C'est à l'antenne de l'émission Samedi et rien d'autres qu'on m'a invité pour discuter de la colorisation de l'album "Tintin au pays des soviets" avec Philippe Goddin et Joël Le Bigot.  La toute première aventure de Tintin qui prend une cure de jeunesse selon certains pendant que d'autres crient au scandale.  Moi, je suis perplexe.  Pourquoi sortir cette aventure sans préface (il y en a une dans la version de luxe)?  Pourquoi a-t-on choisi de ne pas mettre en contexte cette œuvre qui est, aux dires de tous, un laboratoire, un péché de jeunesse où l'auteur fera toutes les maladresses qu'il corrigera dans les albums subséquents pour accoucher du Tintin qu'on connait?  Pas de mise en contexte historique, ni artistique dans l'œuvre d'Hergé, ni même un mot sur les choix qui ont été faits quant à la couleur, si bien que cet album, pour un jeune de 15 ans qui n'a lu que des mangas, est tout bonnement la première aventure de Tintin qu'il s'empressera de lire... en premier alors qu'il s'agit du livre que l'on devrait lire à la toute fin, après avoir bien digéré toute la collection.

samedi 19 novembre 2016

Angoulême!

Qui c'est qui débarque au Festival de BD d'Angoulême du 26 Janvier au 29 Janvier 2017 avec sa Femme aux cartes postales?

Voici mon horaire au kiosque de La Pastèque. Au plaisir de vous y voir!
Jeudi de 14h à 16h et de 17h à 19h
Vendredi de 11 à 12h30, de 14 à 16h et de 17h à 19h
Samedi de 11h à 12h30, de 14h à 16h et de 17h à 19h
Dimanche de 13h à 15h


Au plaisir de vous y voir!

La femme aux cartes postales, le 45 tours.

"two little birds", le disque vinyle 45 tours qu'enregistre Rose et ses 2 acolytes dans la BD La femme aux cartes postales a été créé pour vrai, chanté pas Fanny Bloom et ses musiciens.  La chanson titre a été écrite et composée par Thomas Hellman.  En vente au Salon du livre de Montréal et à la Souk @ Sat.

vendredi 11 novembre 2016

Salon du livre de Montréal!




Ça y est!  On est rendu au Salon du livre!  Qu'est-ce que vous diriez d'offrir un album dédicacé au nouveau beau-frère anonyme, amateur de jazz, dont vous avez pigé le nom?  À votre grande tante qui redécouvrira les décors du Montréal qu'elle à connu?  À votre père, amateur de livres sur l'Histoire?

Claude Paiement et moi-même seront en dédicace samedi 19 novembre de 11H00 à 12H30
et dimanche 20 novembre de 12H30 à 14H00 au stand 216, stand de La Pastèque.

... une dédicace, avec une de nos somptueuses étampes qui font des jaloux!




mardi 8 novembre 2016

Sous les jupons de La femme aux cartes postales

Les artistes qui travaillent avec des logiciels tels que Photoshop emploient ce qu'on appelle des calques; une superposition de couches plus ou moins transparentes qui, mises devant ou dessous leur dessin initial, donnera le rendu final qui apparaîtra à l'impression.

En regardant la listes des calques d'une illustration, on en apprend beaucoup sur les illustrateurs.  Certains découperont leur image en avant-plans et arrière-plans.  D'autres sépareront en couches les couleurs, d'autres les différents éléments de l'image.   La liste de calques exprime de façon assez éloquente la façon dont chaque artiste analyse la vision du monde qui l'entoure.  Comment il la comprend, comment il se l'explique.

Les planches de La femme aux cartes postales  sont également construites en couches successives de calques sur un dessin fait initialement au crayon de plomb.  Tout simple et à la fois, plus compliqué qu'il n'en parait.  Rincez-vous l’œil, c'est pas tous les jours que je lève le jupon de ma BD pour vous faire entrevoir les lingeries de fines dentelles et de gros cotons qui se superposent pour donner le résultat que vous connaissez!

Étape 1 - esquisse préliminaire.  Chaque case est croquée individuellement et placée dans le gabarit de la planche.  à l'écran, elles seront recadrées, les personnages repositionnés, les plans zoomés etc.

Étape 2 - Crayonné final.  Le dessin sera repris en y ajoutant les détails finaux et les décors.

Étape 3 - Fonds. J'applique avec Photoshop des lavis d'aquarelle, préalablement numérisés, sous chaque case selon l'éclairage que je prévois.

Étape 4 - Lumière.  Au-dessus des lavis, je rajoute un calque opaque que j'appelle "lumière".  J'y ajoute, au pinceau virtuel, les parties du dessin réfléchissant la lumière, ou simplement les éléments plus clairs que le fond.

Étape 5 - Ombre.  Sous le calque "lumière", je rajoute un calque en mode transparent, que je nomme "ombre", ce qui viendra  donner du contraste à l'image et, paradoxalement, faire ressortir les parties lumineuses des dessins.


Évidement, c'est un peu simplifié, je l'avoue, puisque dans la réalité il m'arrive de devoir ajouter des calques supplémentaires pour les reflets, la fumée, les ombres portées, la pluie, les projections etc.   Mais somme toute, c'est assez fidèle à ma façon de concevoir l'image: en couche d'ombres et de lumières.